Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/05/2012

EMB: Interpellation de la Ministre de la Justice au Sénat

 

Bert,Anciaux,Annemie,Turtelboom,Exécutif,Musulmans

Sénat de Belgique, Commission de la Justice, Mercredi 2 mai 2012

Demande d’explications de M. Bert Anciaux à la ministre de la Justice sur «l’avenir et le fonctionnement de l’Exécutif des Musulmans de Belgique» (no 5‑2046)

 

M. Bert Anciaux (sp.a). – L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) se trouve dans une impasse depuis quelque temps déjà. Le précédent ministre de la Justice a décidé de ne pas reconduire le mandat de l’Exécutif. À la suite de nombreux problèmes internes et organisationnels, l’EMB fonctionne désormais grâce à divers arrêtés royaux successifs. Il perçoit des moyens financiers très limités pour financer les affaires courantes.

J’ai interrogé le précédent ministre à ce sujet à plusieurs reprises. J’attends d’une nouvelle ministre pleinement compétente qu’elle fasse avancer ce dossier rapidement et surtout de manière satisfaisante.

Inutile de rappeler à la ministre l’importance d’un bon fonctionnement de l’Exécutif des musulmans. De plus en plus de Belges se déclarent musulmans ; ils représentent aujourd’hui 6% de la population et leur présence est de 25% à Bruxelles et de 4% en Flandre et en Wallonie. De bonnes relations, franches et efficaces, entre nos autorités et la communauté musulmane sont donc indispensables. Je suis convaincu qu’un Exécutif fort et actif est et peut être un allié dynamique et indispensable pour tous ceux qui aspirent à une société interculturelle, ouverte et donc florissante.

La communauté musulmane compte également de très nombreuses personnes qui sont prêtes à participer, dans un esprit positif, à la construction de notre société, à l’enrichir et à la soutenir. Malheureusement, nombreux sont ceux qui abandonnent en raison de l’impasse dans laquelle se trouve l’Exécutif depuis bien longtemps. L’EMB ne peut même plus assurer son fonctionnement quotidien. Par manque de moyens, il a dû licencier plusieurs personnes et il risque même de se retrouver à la rue en raison de loyers impayés.

La ministre reconnaît‑elle la nécessité d’un Exécutif des musulmans fort et bénéficiant d’une large assise ? Quelle est la situation ? Quelles sont les propositions sur la table et lesquelles la ministre juge‑t‑elle réalisables ? Que pense‑t‑elle de l’idée de scinder l’Exécutif en un Exécutif néerlandophone et un Exécutif francophone, dirigés par un président national ? En effet, l’EMB n’est‑il pas surtout actif dans des dossiers régionaux, comme la reconnaissance de communautés locales, l’enseignement, etc. ?

Lire la suite:

Lire la suite