Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/05/2012

EMB: Nouvelle interpellation de la Ministre de la Justice

Commission de la Justice de la Chambre des Représentants

Mercredi 23 mai 2012

commission,justice,turtelboom

Interpellations jointes de :

 

- M. Bert Schoofs à la ministre de la Justice sur "les récents développements en ce qui concerne l'exécutif musulman"


 

 

- M. Ben Weyts à la ministre de la Justice sur "l'exécutif musulman"

 

Lire le compte-rendu complet en néerlandais - Integraal verslag in het Nederlands

 

 

Bert Schoofs(VB): Le parcours de l’Exécutif des musulmans de Belgique depuis sa création est loin d’être irréprochable. Au début de l’année, la Sûreté de l’État a signalé que l’Exécutif était infiltré par des groupements étrangers radicaux désireux d’imposer leur vision de la religion musulmane. La Sûreté de l’État considère que leur présence risque d’influer sur l’évolution de l’islam institutionnel en Belgique ainsi que sur l’islam de manière plus générale.


 

 

L’Exécutif des musulmans de Belgique est également déchiré par les dissensions internes. Une perquisition a été récemment effectuée à la suite de la plainte déposée par une dame qui siégeait à l’Exécutif, mais qui en a été radiée.

 


 

À la mi-mars, la ministre avait annoncé la mise en place d’une structure de transition ainsi qu’un calendrier pour assurer le renouvellement au sein de l’organisme. La plainte déposée remonte à cette époque.

 

L'instruction judiciaire entrave-t-elle les mesures annoncées? Quand a-t-elle commencé? Quelles mesures la ministre a-t-elle déjà prises après ses déclarations de la mi-mars?

 

Qu'en est-il du suivi de l'infiltration de groupements externes?

 

Qu'en est-il actuellement du financement? L'exécutif n'est pas reconnu mais continue toutefois à bénéficier d'un financement. C'est sans doute une première.

 

Lire la suite :

Lire la suite

25/01/2012

EMB: Zoé GENOT interpelle la Ministre de la Justice

Commission de la Justice de la Chambre des Représentants de Belgique, 25 janvier 2012

Zoé,Génot,EMB,interpellation,commission,justice

 

Question de Mme Zoé GENOT à la Ministre de la Justice sur le « Dossier du renouvellement de l’Exécutif des Musulmans de Belgique »

 

Zoé Genot (Ecolo-Groen): Madame la présidente, madame la ministre, le 13 janvier dernier l'assemblée générale de l'Exécutif des Musulmans de Belgique émettait un vote de défiance à l'égard de trois de ses membres parmi lesquels la vice-présidente Isabelle Praile. Les trois membres exclus appartiennent à l'Alternative démocratique des musulmans de Belgique, courant rénovateur qui essaie de proposer un mode plus participatif.

 

L'Exécutif actuel a été désigné au cours d'une assemblée assez chahutée à l'occasion de laquelle les procédures réglementaires n'auraient pas été respectées. Lors d'une réponse à une précédente question, vous avez bien expliqué qu'il ne vous appartenait pas de faire respecter les règles de l'Exécutif. Néanmoins, vous avez une responsabilité en termes de reconnaissance de l'organe qui peut être investi des missions de gestion du culte musulman.

 

Madame la ministre, allez-vous reconnaître, par arrêté royal, le nouvel Exécutif décidé le 13 janvier 2012, suite au vote de défiance? Lors de votre précédente réponse, vous avez notamment évoqué la possibilité d'organiser toute une série de rencontres de manière à mieux appréhender le dossier et en vue de trouver une solution. Des avancées ont-elles eu lieu en vue de trouver un compromis dans le cadre du dossier du renouvellement de l'Exécutif des Musulmans de Belgique? Si oui, lesquelles? Où en est-on actuellement ?

 

Par ailleurs, la Sûreté de l'État a remis un rapport pointant du doigt le fait que certains pays utilisaient l'Exécutif pour faire avancer leur vision de l'organisation des musulmans. Quels sont les enseignements que vous tirez de ce rapport en la matière?

Lire la suite

28/06/2011

Communiqué de presse - ADMB

Communiqué de Presse de l’ADMB* du 24/06/2011

 

L’Exécutif des Musulmans : une nouvelle crise.

 

Le projet DE CLERCK ne pacifiera pas la représentativité musulmane de Belgique !

 

 

Cinq hommes qui se mettent d’accord autour d’un verre de thé ; des fonctionnaires fatigués des changements de cap politiques incessants et qui veulent se débarrasser d’un dossier long, lourd, complexe et encombrant ; des agents à la solde d’Etats étrangers…Le cadre est posé pour tous les abus.

 

Pour rappel, depuis 2008, des concertations relatives au renouvellement des instances représentatives et interlocuteurs des autorités belges devaient mener à un compromis. Faute d’accord,  le Ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, à la mi-mai dernier, avait alors proposé de désigner un médiateur externe afin de trouver un consensus quant aux modalités du processus de renouvellement de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB). 

 

Dans le même temps, le Ministre de la Justice annonçait qu’il réduirait l’équipe actuelle en affaires courantes, de 16 membres à 4 membres correspondant au bureau de l’Exécutif, composé du Président et de trois Vice-présidents.

 

 

LIRE LA SUITE ==>

Lire la suite