Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/02/2012

Nouvelle interpellation de la Ministre de la Justice par Denis Ducarme

Commission de la Justice de la Chambre des Représentants de Belgique, le 8 février 2012

 

Question de M. Denis Ducarme à la ministre de la Justice sur "l'évolution de la situation au sein de l'Exécutif des Musulmans de Belgique"

 

Denis,ducarme,EMB

 

 

Denis Ducarme (MR): Madame la ministre, début janvier, je vous interpellais sur la dernière crise en date au sein de l'Exécutif des Musulmans de Belgique. Je vous interrogeais alors sur la légalité de l'exclusion de la vice présidente et d'autres membres de l'Exécutif par l'assemblée générale.

 

Cette décision semblait contestable à plusieurs niveaux sur la forme. Premièrement, le bureau de l'Exécutif a été validé par arrêté royal proposé par votre prédécesseur jusqu'à la date du 31 décembre 2011, et non au-delà. Deuxièmement, selon mes informations, le règlement d'ordre intérieur de l'Exécutif des Musulmans de Belgique n'a pas été respecté, l'ordre du jour de cette réunion du 13 janvier dernier n'appelant pas de point proposant une telle démarche. Lors du dernier échange, on n'avait pu préciser ce qu'il en était à cet égard.

 

Madame la ministre, pouvez-vous informer le parlement sur la régularité de cette décision? Est-elle légale ou non?

 

Lors de notre dernier échange début janvier, vous m'indiquiez aussi que vous veilleriez à relancer les pourparlers assurés par votre prédécesseur pour aider à réaliser le compromis au sein de cette instance. Pouvez-vous me confirmer que les personnes exclues par l'assemblée générale et les représentants de l'ADMB participant aux pourparlers organisés par votre prédécesseur ont également été entendus? Pouvez-vous informer le parlement sur l'évolution des pourparlers tant sur la forme que sur le fond et lui faire savoir si, par ailleurs, une forme de réconciliation a pu être rencontrée au sein de cette instance?

 

Annemie Turtelboom, ministre: Monsieur Ducarme, le bureau de l'Exécutif des Musulmans de Belgique, qui avait un mandat par l'arrêté royal du 28 août 2011 jusqu'au 31 décembre 2011, doit continuer, dans le cadre des principes de la continuité d'un service public, à gérer les dossiers jusqu'à la mise en place d'un autre Exécutif, étant donné que les membres et titulaires d'un mandat au sein de l'Exécutif sont reconnus par un arrêté royal.

 

Je l'avais déjà signalé dans ma réponse précédente: il ne me revient pas, mais bien aux cours et tribunaux, d'apprécier l'application du règlement d'ordre intérieur. Son application est une affaire interne du culte islamique.

 

Lire la suite:

Lire la suite

23/01/2012

L’Exécutif des musulmans de Belgique ingérable ?

denis,ducarme,exécutif,musulmanEntretien avec Denis DUCARME, par Jean-Paul Duchâteau

La Libre, le 21 janvier 2012

Que pensez-vous de ce qui se passe depuis des mois au sein de l’Exécutif des musulmans de Belgique ?

 

C’est en termes d’années qu’il faut penser ! Depuis 2005, ce sont des crises à répétition. Stefaan de Clercq avait réussi à mettre l’ensemble des acteurs autour de la table pour recréer une forme de sérénité entre diverses tendances. Mais certains ont profité du passage de flambeau entre deux ministres pour réimposer la voie de l’affrontement plutôt que celle du compromis qui semblait pourtant presque atteint.

 

Le gouvernement fait-il ce qu’il doit pour sortir de cette situation ?

 

Il fait même plus. Nous avons depuis 1974 un culte musulman reconnu. Un Exécutif a été mis en place en 1998. On essaie vraiment de donner la possibilité aux acteurs d’arrêter de choisir la voie du conflit. Il y a un vrai problème de maturité. Et je commence à douter de la volonté d’instaurer la concorde en la matière. Il faut cependant rester positif et j’espère qu’on ne devra pas de nouveau arriver à suspendre le financement.

 

Cela ne passe-t-il pas au-dessus de la tête de la communauté musulmane ?

 

La communauté a cessé de compter sur l’efficacité de l’Exécutif pour pouvoir vivre sa culture et sa foi. Mais les musulmans vont devoir se réintéresser à ce qui s’y passe. Quand on voit que le ministère turc des Affaires religieuses (dont les imams en Belgique sont des employés !) a la mainmise sur cet Exécutif et veut faire échouer l’institutionnalisation de l’islam de Belgique, cela commence à me poser de sérieuses questions.

 

Lire la suite:

Lire la suite

18/01/2012

EMB: Denis Ducarme interpelle la Ministre de la Justice

Commission de la Justice de la Chambre des Représentants de Belgique, 18 janvier 2012

 

 

denis,ducarme,annemie,turtelboom,emb,praile

 

Question de M. Denis Ducarme à la ministre de la Justice sur "la décision de l'assemblée générale de l'Exécutif des Musulmans de Belgique d'exclure la vice-présidente de l'EMB"

 

Denis Ducarme (MR): Madame la présidente, madame la ministre, le vendredi 13 janvier dernier, l'assemblée générale de l'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) a procédé à un vote excluant de celle-ci plusieurs membres importants de l'EMB, dont la vice-présidente, Mme Isabelle Praille. Cette décision semble contestable à plusieurs niveaux sur la forme; vous nous le confirmerez ou pas.

 

D'abord, le bureau de l'Exécutif a été validé par arrêté royal proposé par votre prédécesseur jusque la date du 31 décembre 2011 et non au delà.

 

Ensuite, selon mes informations, le règlement d'ordre intérieur de l'EMB n'a pas été respecté, l'ordre du jour de cette réunion du 13 janvier dernier n'appelant pas de point proposant une telle démarche liée à l'exclusion de membre.

 

Suite =>

Lire la suite