Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/06/2011

Communiqué de presse - ADMB

Communiqué de Presse de l’ADMB* du 24/06/2011

 

L’Exécutif des Musulmans : une nouvelle crise.

 

Le projet DE CLERCK ne pacifiera pas la représentativité musulmane de Belgique !

 

 

Cinq hommes qui se mettent d’accord autour d’un verre de thé ; des fonctionnaires fatigués des changements de cap politiques incessants et qui veulent se débarrasser d’un dossier long, lourd, complexe et encombrant ; des agents à la solde d’Etats étrangers…Le cadre est posé pour tous les abus.

 

Pour rappel, depuis 2008, des concertations relatives au renouvellement des instances représentatives et interlocuteurs des autorités belges devaient mener à un compromis. Faute d’accord,  le Ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, à la mi-mai dernier, avait alors proposé de désigner un médiateur externe afin de trouver un consensus quant aux modalités du processus de renouvellement de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB). 

 

Dans le même temps, le Ministre de la Justice annonçait qu’il réduirait l’équipe actuelle en affaires courantes, de 16 membres à 4 membres correspondant au bureau de l’Exécutif, composé du Président et de trois Vice-présidents.

 

 

LIRE LA SUITE ==>

Lire la suite

25/06/2011

Exécutif des musulmans : De Clerck accélère

Un système de scrutin par de grands électeurs serait envisagé

La Dernière Heure, 24 juin 2011

mosquée.jpg“On dirait que le ministre de la Justice précipite les choses” , constate le député Denis Ducarme (MR). Il nous apprenait hier que Stefaan De Clerck (CD&V) avait avancé, mercredi soir, sur la réforme de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB). Une réforme qui sera profonde… Le cabinet du ministre confirme des progrès, mais dit qu’aucune décision n’a encore été prise.

Début avril, De Clerck avait décidé de ne plus prolonger le mandat de l’EMB. Conséquences : il perdait son pouvoir décisionnel et, surtout, une large partie de son financement public. La DH avait estimé le manque à gagner à 200.000 euros sur un total de 450.000 euros. Il était reproché à l’Exécutif un manque de représentativité – la communauté musulmane est très diversifiée en Belgique – et son incapacité à se rénover.

Les choses semblent donc se décanter. Un projet est sur la table. Il consisterait à réduire le nombre d’administrateurs (au CA) de l’EMB : de 15 à 4. Soit un président et trois vice-présidents, chacun étant issu de l’une des tendances fortes de la communauté musulmane.

Autre nouveauté : le mode de scrutin. “Fini le suffrage universel au sein de la communauté” , constate Denis Ducarme. Un système de grands électeurs serait privilégié. Concrètement, les quelque 330 mosquées de Belgique désigneraient 68 grands électeurs (dont 10 seraient cooptés). Ceux-ci devraient alors élire les représentants de l’EMB.

“La représentation musulmane ne se fera plus qu’à travers les mosquées – dont la très grande majorité garde de fortes accointances avec les pays d’origine, comme le Maroc ou la Turquie” , regrette le député MR. “Entre deux tiers et trois quarts des musulmans de Belgique risquent de se retrouver hors circuit. Des universitaires, des femmes, des gens issus du monde associatif… Il y a un réel risque de radicalisation. On est train de porter atteinte au pluralisme.”

Denis Ducarme conclut : “Le projet ne fait même pas l’objet d’un consensus… J’interrogerai le ministre à ce propos à la Chambre”.

A. C.

18/05/2011

Rencontre ADMB

L'Alternative Démocratique des Musulmans de Belgique (ADMB)

 

Vous invite à une rencontre sous le thème :

 

"Les dimensions philosophique, théologique, politique et juridique de l'institutionnalisation de l'Islam en Belgique "

 

‘’La place du citoyen musulman dans le processus d'émergence d'une organisation représentative du culte musulman"

 

 

Date : 20 mai 2011 - à 18h30 – 21h30

 

Lieu :  Facultés Universitaires Saint-Louis

Rue du Marais, 109 (1er étage), à 1000    Bruxelles

 

avec la participation de :

Michael Privot: Philosophe et penseur
Dr. Mahi Jacob: Théologien et professeur
Inès Wouters : Avocate du Barreau de Bruxelles,

spécialisée en matière de liberté religieuse.

En plus des autres membres de l'ADMB :


- Abderrahmane Elyoussoufi : Doctorant
- Isabelle Praile : Vice-présidente de l'EMB

- Fatha-Allah Mohamed, Karim Geirnaert, Dr. Gunaydin Zehra, Zoulfikari Mussa...

 

 

A l’intersection de différents défis, le renouvellement de l’Exécutif des Musulmans de Belgique est un des enjeux majeurs auxquels est confrontée la communauté musulmane :

Lire la suite

07/04/2011

Communiqué de presse de l'ADMB

Pas en notre nom !

 

Qui va décider de l’avenir des musulmans de Belgique ?

 

Absence de femmes (la moitié de la communauté !), de représentants de mosquées indépendantes, de représentants de la société civile, de minorités (convertis, chiites,  soufis, …) Ainsi se caractérise la « Commission de concertation pour le renouvellement de l’organe représentatif du culte musulman en Belgique » qui prétend pourtant représenter la communauté musulmane dans toute sa diversité. Une diversité réduite en vérité à quelques personnes proches des ambassades marocaines et turques et de leurs associations affidées.

 

Un an et demi ! C’est le temps nécessaire qu’aura exigé cette Commission pour produire une « proposition » inachevée d’une dizaine de pages pour le renouvellement de l’EMB dans lequel une femme ne pourra jamais présider à l’avenir.

 

Sous couvert d’une représentation issue des mosquées, ce sont les fédérations ou prétendues telles (Diyanet et Milli Görüş du côté turc ; « Rassemblement des musulmans de Belgique » du côté marocain) qui vont se retrouver majoritaires face à l’éparpillement des mosquées indépendantes et par conséquent non organisées pour résister à leur emprise sur l’islam de Belgique.

 

 

Lire la suite =>

Lire la suite

10/02/2011

Le futur EMB va-t-il être livré aux autorités étrangères ?

 

CONFERENCE DE PRESSE

 

ALTERNATIVE DEMOCRATIQUE

DES MUSULMANS DE BELGIQUE

 

 

L'Exécutif des Musulmans de Belgique s'apprête à remettre un dossier illégitime  de renouvellement de l'EMB à Mr Stefaan de Clerck, Ministre de la Justice. 


Les modalités futures, imposées sans concertation à toutes les composantes de la communauté musulmane, font la part belle à des associations dépendantes des pays d'origine.
 
En réaction à ce diktat, l'Alternative Démocratique des Musulmans de Belgique (ADMB)* a élaboré un projet de renouvellement alternatif, démocratique, transparent, et qui vise à affranchir les musulmans de Belgique de la tutelle des pays d'origine en matière de gestion du temporel du culte.
 
Pour en savoir plus,  l'ADMB vous invite à la présentation de son projet lors de la conférence de presse  sur le thème : « Le futur EMB va-t-il être livré aux autorités étrangères ? »

 

 

Quand ? Le lundi 14 février 2011 de 11h à 12h (accueil dès 10h30)


Où ? Résidence Palace,  salle Passage  (Centre de Presse International),
Rue de la Loi 155 à 1040 Bruxelles (Métro Schuman).

Contact : Isabelle PRAILE

        Membre de l'ADMB

        Vice-présidente de l'EMB

        0486/96.61.14

        isasoum@hotmail.com

*Alternative Démocratique des Musulmans de Belgique (ADMB) est une plate-forme qui regroupe les forces vives de toutes les composantes de la communauté musulmane de Belgique sans distinction d’ethnie, de genre, ni d’écoles juridiques…L’ADMB a pour vocation de promouvoir un Organe Chef de Culte des Musulmans de Belgique représentatif, démocratique et indépendant de toute forme d’ingérence.

01/02/2011

Exécutif des musulmans: tensions et nouvel agenda remis début février

Ugurlu.jpgLe consensus qui a été trouvé au mois de mai, selon lequel les structures se baseront sur les lieux de cultes et non sur les différentes nationalités existantes au sein de la communauté musulmane, a été approuvé par les membres de l'Exécutif à la suite d'un vote, assure le président.

 

Un nouveau calendrier concernant le renouvellement de l'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) sera soumis au ministre de la Justice début février, a indiqué le président de l'EMB, Ugurlu Semsettin, à l'agence BELGA. Ce calendrier fait suite au projet de renouvellement qui a été remis le 20 mai dernier à Stefaan De Clerck mais qui avait été jugé insuffisamment détaillé par ce dernier.

"Notre projet ne sera pas approuvé par le gouvernement en affaires courantes mais par le prochain gouvernement formé. En attendant, le fonctionnement de l'Exécutif a été prolongé jusqu'au 31 mars 2011" et devrait l'être encore tant qu'aucun gouvernement n'aura été formé, afin d'"assurer la continuité", commente le président. Le consensus qui a été trouvé au mois de mai, selon lequel les structures se baseront sur les lieux de cultes et non sur les différentes nationalités existantes au sein de la communauté musulmane, a été approuvé par les membres de l'Exécutif à la suite d'un vote, assure le président.

Cependant la vice-présidente de l'EMB, Isabelle Praile, estime ne pas avoir été concertée.

"Le dossier a été approuvé par le président mais n'a pas été soumis à l'approbation de l'assemblée générale ni par les membres de l'Exécutif, au nombre de 15 actuellement", lance-t-elle."Ce projet est basé uniquement sur certaines mosquées et porté par des structures excluant la majeure partie des musulmans de Belgique", accuse-t-elle sur le blog de l'Alternative démocratique des musulmans de Belgique.

Elle appelle à plus de transparence et à solliciter l'avis de toute la communauté musulmane pour plus de démocratie.

Belga, 24 janvier 2011