Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/03/2012

L'Allemagne va former des imams dans ses universités

Favoriser un islam "made in Germany" plutôt qu'importé de l'étranger.

AFP internet, le 29 février 2012

imams,allemagne,Angela,Merkel

L'Allemagne, où l'islam est devenu la troisième religion, va pour la première fois former cette année des imams dans ses universités, notamment à Osnabrück où des prédicateurs suivent déjà une formation continue.

Dès la prochaine rentrée dans cette université du nord-ouest de l'Allemagne, un master en cinq ans permettra à 25 jeunes musulmans de devenir imams dans une mosquée, professeur de religion ou chercheur en théologie islamiques. Une première dans un pays qui compte plus de 4 millions de musulmans, dont 45% ont la nationalité allemande, et où l'intégration des immigrés, en majorité turque, demeure difficile.

La chancelière Angela Merkel veut ainsi favoriser un islam "made in Germany" plutôt qu'importé de l'étranger. "Ma génération a grandi ici, l'Allemagne c'est notre patrie", explique le responsable de ce nouveau cycle d'études, Bülent Ucar, un Allemand musulman d'origine turque de 35 ans. "Si notre religion n'appartient pas à ce pays cela signifie que nous sommes aussi des étrangers". "Mais dans 95% des mosquées en Allemagne, les prêches sont encore en turc, en bosniaque ou en arabe", explique le professeur.

Quelque 8.000 imams officiant de Hambourg à Munich sont des fonctionnaires de l'Etat turc envoyés dans les 896 mosquées ou communautés gérées par l'organisation Ditib, directement dépendante du ministère turc du Culte. La plupart parlent à peine allemand et ne restent que quelques années en Allemagne. Dans le cycle d'études théologiques dispensé à Osnabrück, toutes les matières, de la philosophie à l'histoire de l'islam en passant par les arts, seront enseignées en allemand.

Lire la suite:

Lire la suite

25/01/2012

Mal formés, les imams?

mosquée“ On doit former les imams ici ”

L’avis d’un sociologue belge

 

Hier, un journaliste indien travaillant pour une agence d’informations du Koweït (KUNA) interviewait un sociologue belge sur la formation des imams travaillant chez nous. En gros, Felice Dassetto, professeur à l’UCL, expliquait que l’un des gros problèmes que rencontrent les musulmans en Europe “ est l’absence d’un guide spirituel et intellectuel, hormis peut-être au Royaume-Uni ”. “ J’ai dit à ce journaliste, en forme de boutade, que de riches musulmans devaient peut-être contribuer financièrement et conceptuellement à la création d’un voire deux instituts musulmans en Belgique. Parmi les 77 imams ou maîtres de prières travaillant à Bruxelles, il n’y en a à peine que deux ou trois qui parlent le français ou le néerlandais. Les intellectuels belges le reprochent .”

Les profs de religion, aussi

Le problème, selon le professeur, c’est le manque de formation de ces imams, des imams qui devraient être formés “ chez nous ”. “ Et pas être envoyés du Maroc, d’Egypte, de Turquie ou d’ailleurs. Actuellement, il existe bien un Institut supérieur à Bruxelles mais il est marqué par les Salafistes”.

Les imams ne seraient donc pas en phase avec la réalité des choses, en Belgique. “ Cela fait plus de trente ans que l’Islam est arrivé en Belgique mais cela ne peut plus continuer comme cela. Prenez l’exemple des professeurs qui enseignent la religion musulmane à l’école. Ce sont en général des gens qui ont fait des études en Belgique mais des études en sciences humaines, d’assistant social... pas en théologie. Même s’ils sont de bonne foi, de bonne volonté, ils n’ont pas eu de formation adéquate pour donner cours. Ce n’est pas en lisant trois livres sur l’Islam qu’ils seront prêts. ”

Felice Dassetto sait de quoi il parle: il a justement écrit trois livres sur l’Islam. “ Il faudrait s’inspirer de la faculté de théologie protestante de Bruxelles qui, aujourd’hui, a acquis un statut auprès des communautés. Cela ne s’est pas fait du jour au lendemain. C’est pour cela que j’affirme que s’ils veulent se rendre utiles, les riches musulmans devraient mettre en place une vraie faculté avec 7 ou 8 professeurs bien engagés. Mais cela coûte quelques centaines de milliers d’euros. ”

21/06/2009

Les permis de séjour des nouveaux imams en Belgique

IMAM - islam_prayer_ms.jpgIl subsiste encore bon nombre d’imprécisions à propos des permis de séjour des nouveaux imams. Les imams actuellement en fonction disposent généralement d’un permis de séjour de quatre ans, qui expire de ces temps-ci.

Sont souvent concernés des imams au service d’instances étrangères et les permis de séjour ont été délivrés dans la perspective de formations organisées dans notre pays par l’Exécutif des Musulmans de Belgique.

Le ministre est-il au courant de ce problème ? Des solutions sont-elles en préparation ?

Lire la suite

19/05/2009

Autriche – Formation des imams à l’Université de Vienne

Formation - Imam.jpgDès l’automne prochain, les imams et les aumôniers musulmans d’Autriche vont pouvoir retourner sur les bancs de la fac. Le 6 mai dernier, l’université de la ville de Vienne a annoncé le lancement d’un diplôme axé sur les valeurs de la société autrichienne. 

Cette formation, intitulée « Imams en Europe », comprendra des cours sur le système politique et juridique autrichien, notamment les droits fondamentaux, et sur « l’interprétation d’enseignements de l’islam dans un contexte européen ». En outre, ils seront formés au « travail social et (à) la théologie chrétienne ».

Programmé sur deux semestres, le cursus pourra accueillir jusqu’à 30 étudiants, qui auront « impérativement étudié auparavant la théologie musulmane ».

L’annonce de ce diplôme intervient après que la formation des enseignants en religion islamique a été critiquée ces derniers mois. Après plusieurs incidents impliquant des enseignants de religion islamique au début de l’année, la ministre de l’Education Claudia Schmied a donc passé un « pacte » le 2 février dernier avec la Communauté islamique d'Autriche.

Lire la suite