Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/01/2012

Chronique d'un putsch annoncé

 nordine,taouil,emb,sûreté,salafiste

Marie-Cécile ROYEN, Le vif, 20 janvier 2012

L'Exécutif des musulmans de Belgique s'est débarrassé des « modérés » et des « rénovateurs ». Place aux ambassades, au Milli Gorüs turc (Frères musulmans) et au salafiste Nordine Taouil.

 

Nordine Taouil débouté

 

Fait révélateur : dans le projet que les « conservateurs » veulent présenter à la nouvelle ministre de la Justice, Annemie Turtelboom (Open VLD), le nom du futur organe représentatif du culte islamique a été modifié. L'organe représentatif n'est plus « de Belgique » mais « en Belgique »... Une petite touche islamiste fondée sur l'idée que l'islam n'a pas à s'enraciner dans une terre particulière puisqu'il est unique et universel.

 

Cette dérive sémantique (par rapport aux attentes de l'Etat) est bien dans la ligne du président de l'Assemblée générale, Nordine Taouil. Cet imam anversois d'origine marocaine avait appelé à la révolte les élèves musulmanes de l'athénée royal d'Anvers, en 2009, lorsque la préfète avait décidé d'interdire le port d'insignes religieux et politiques. A la VRT, l'administrateur général de la Sûreté de l'Etat, André Winants, l'avait qualifié de « musulman extrémiste d'orientation salafiste-wahhabite qui milite activement dans des cercles salafistes ».

 

L'imam avait exigé un dédommagement devant le tribunal civil de Bruxelles. Il a été débouté le 7 octobre 2011. Il va en appel.

 

La recherche d'interlocuteurs musulmans par les autorités politiques est dans l'impasse.

 

Suite :


Le 13 janvier se produisait un énième pustch au sein de l'Exécutif des musulmans de Belgique. L'EMB (une quinzaine de personnes) est en coma prolongé depuis 2008 et vit de subsides accordés au lance-pierre par l'Etat : 126 000 euros pour le premier trimestre 2012. Le 1er avril 2011, le ministre de la Justice, Stefaan de Clerck (CD&V), avait confié une mission à seulement quatre membres de la présidence de l'EMB : imaginer les contours d'un nouvel organe chef de culte, plus efficace et plus consensuel. Le mandat de ces quatre têtes chercheuses venait à échéance le 31 décembre 2011. Vide du pouvoir...

Durant toutes ces années, il a été impossible de se mettre d'accord sur un projet d' « organe représentatif du culte islamique de Belgique ». Une opposition a vu le jour : l'Alternative démocratique des musulmans de Belgique (ADMB). Elle s'opposait aux ingérences des ambassades turque et marocaine, ainsi qu'à l'influence salafiste (d'inspiration saoudienne) ou des Milli Gorüs turcs (Frères musulmans). Et c'est précisément trois « réformateurs », membres de l'ADMB, qui viennent d'être éjectés des instances de l'EMB : Isabelle Praile (femme, chiite et, jusque-là, membre du quatuor reconnu par le ministre de la Justice), Mohamed Fatha-Allah (soufi) et Zehra Gunaydin (femme et Milli Gorüs soft, ouverte sur la société belge), ces deux derniers appartenant à l'EMB au sens large. Dehors les « rénovateurs » et les « modérés ». « Le vote de défiance n'a pas été annoncé à l'avance, dénonce Karim Geernaert, membre de l'ADMB. La décision a été prise par 11 membres de l'assemblée générale de l'EMB, qui en compte 44. Ils avaient les poches pleines de procurations. C'est illégal. »

Le trio restant de l'EMB est maintenant composé - mais avec quelle légitimité ?- d'un proche du Maroc, d'un autre de la Turquie et d'un Milli Gorüs de stricte observance. De quoi donner raison à ce passage du rapport 2010 de la Sûreté de l'Etat : « Des puissances étrangères et un groupement turc radical se sont ingérés dans les structures de l'islam institutionnel pour tenter d'imposer leurs vues. En ce qui concerne l'avenir, il est permis d'affirmer qu'une telle ingérence, susceptible d'influencer dans une large mesure, voire de contrarier le fonctionnement de l'organe du culte islamique, ne perdra certainement pas en intensité. Il est à noter que la décision finale concernant les modalités de renouvellement peut avoir un impact majeur sur l'évolution future dans notre pays tant de l'islam institutionnel que de l'islam dans son ensemble. »

Les commentaires sont fermés.