Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/09/2011

Le Président Ugurlu évincé de l'EMB!

 

Le Soir, Ricardo GUTIERREZ  , Lundi 19 septembre 2011

 

 

ugurlu.jpgDestitué, samedi, le président de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), Semsettin Ugurlu, conteste son éviction. Le résultat du vote laisse peu de doutes : par 10 voix sur 14, le président Ugurlu a bel et bien été démis de ses fonctions. Sur les quatre membres du bureau, principale instance décisionnelle de l’EMB, trois ont voté l’éviction du président en poste.

 

Comme « Le Soir » l’annonçait, lundi matin, le ministre fédéral des Cultes, Stefaan De Clerck, a officiellement été informé du vote, justifié par « l’incompétence » de M. Ugurlu, et son refus d’entamer des négociations avec les réformateurs de l’EMB, l’Altermative démocratique des musulmans de Belgique (ADMB), qui prônent une représentation accrue des femmes et des minorités.

Malgré les dénégations de M. Ugurlu, plusieurs membres de l’Exécutif nous ont confirmé son éviction, dûment actée par Mohamed Adahchour. Une prochaine réunion est d’ailleurs fixée, vendredi, afin d’envisager la refonte de l’institution, qui passerait par l’organisation d’élections partielles, dans les 200 mosquées du pays non affiliées aux grandes fédérations islamiques (Diyanet, Milli Gorus, RMB).

 

Le texte du Soir de ce lundi matin :

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) a décidé samedi de débarquer son président. Semsettin Ugurlu a été écarté en raison de son « incompétence en matière de gestion » et ses tentatives de déjouer tout accord avec les « réformateurs » de l’Alternative démocratique des musulmans de Belgique. Le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck (CD&V), avait pourtant expressément demandé un rapprochement entre les deux courants.

 

Semsettin Ugurlu avait été élu président de l’Exécutif des musulmans de Belgique en mars 2008. Il conservera toutefois sa place de membre au sein de l’EMB, ajoute le journal.

 

La décision de le remplacer sera communiquée ce lundi au ministre démissionnaire de la Justice. L’EMB compte désigner à sa tête un autre turc, Mehmet Üstün, jusqu’ici vice-président néerlandophone.

 

Les commentaires sont fermés.