Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/06/2011

Communiqué de presse - ADMB

Communiqué de Presse de l’ADMB* du 24/06/2011

 

L’Exécutif des Musulmans : une nouvelle crise.

 

Le projet DE CLERCK ne pacifiera pas la représentativité musulmane de Belgique !

 

 

Cinq hommes qui se mettent d’accord autour d’un verre de thé ; des fonctionnaires fatigués des changements de cap politiques incessants et qui veulent se débarrasser d’un dossier long, lourd, complexe et encombrant ; des agents à la solde d’Etats étrangers…Le cadre est posé pour tous les abus.

 

Pour rappel, depuis 2008, des concertations relatives au renouvellement des instances représentatives et interlocuteurs des autorités belges devaient mener à un compromis. Faute d’accord,  le Ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, à la mi-mai dernier, avait alors proposé de désigner un médiateur externe afin de trouver un consensus quant aux modalités du processus de renouvellement de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB). 

 

Dans le même temps, le Ministre de la Justice annonçait qu’il réduirait l’équipe actuelle en affaires courantes, de 16 membres à 4 membres correspondant au bureau de l’Exécutif, composé du Président et de trois Vice-présidents.

 

 

LIRE LA SUITE ==>


Bien que cette annonce n’ait pas été acceptée par les membres de l’EMB, nous avons appris, ce 22 juin, au Cabinet du Ministre de la Justice, qu’un Arrêté Royal reconnaissant le Bureau de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (de 4 membres) serait bientôt publié et désignerait le dit bureau comme seul organe légitime jusqu’à la fin de cette année pour s’accorder sur un processus de renouvellement de l’institution et gérer les affaires courantes.

 

Lors de cette même réunion, nous avons également appris que le feu vert pourrait être donné pour mettre en œuvre un processus de renouvellement basé uniquement sur ‘‘certaines’’ mosquées, sans cohérence, sans souci de démocratie, de représentativité, ni d’indépendance.

 

Le Ministre de la Justice, pourtant en affaires courantes, aurait souverainement décidé au mépris du principe même de séparation de l’Eglise et de l’Etat que des élections libres et démocratiques n’étaient pas souhaitables. La promesse de médiation entre les différentes parties en présence, n’ayant pas été tenue donne le sentiment que les musulmans de Belgique sont traités comme des sujets dont on peut disposer à sa guise. Il choisirait alors volontairement de léguer la gestion de leur culte aux pays étrangers. Plus besoin dès lors de la moindre concertation au sein même des institutions musulmanes en place, que ce soit au sein de ce nouveau Bureau lui-même, de l’Exécutif ou encore de son Assemblée Générale. Cinq hommes autour d’un verre de thé à l’heure du printemps arabe !

 

Alors qu’existe une solide proposition alternative, innovante, démocratique de l’ADMB, garantissant une place convenable aux femmes, aux minorités ethniques et culturelles mais aussi à la diversité théologique de l’islam, le Ministre de la Justice préfèrerait-il délibérément l’islam des ambassades, le contrôle déterritorialisé de ses propres populations ainsi que leur maintien dans une dépendance religieuse et spirituelle envers leurs pays d’origine ? Ce serait tout bonnement hallucinant à l’heure du printemps arabe !

 

Pire encore, l’annonce officielle du renouvellement attendrait le début de l’été et les transhumances estivales pour passer inaperçue, histoire de gagner du temps faute de gagner en légitimité.

 

Les musulmans belges sont-ils condamnés à n’être que des mineurs à vie, sous la coupe d’Etats étrangers décidant à leur place de leur avenir et du sens profond qu’ils veulent donner à leur vie, au risque de mettre en péril l’harmonie avec leurs concitoyens de tous horizons ?

 

L’ADMB interpelle en conséquence tous les démocrates ( les politiques, la société civile….) de ce pays : mobilisez-vous et ne laissez pas quelques-uns brader non seulement l’avenir des musulmans citoyens belges, mais aussi notre avenir commun !

 

L’ADMB lance un plaidoyer à Sa Majesté le Roi : « Sire, ne contresignez pas ce projet d’Arrêté ! Les musulmans de Belgique méritent que leur avenir soit traité avec sérieux et dignité et non délégué à un Bureau sans légitimité aucune ».

 

 

Bruxelles, le 24 juin 2011.

 

L’Alternative Démocratique des Musulmans de Belgique

 

Personnes de contact :

 

- Karim  GEIRNAERT  0486 331 454 / karim.geir@hotmail.com

- Isabelle PRAILE       0486 966 114 / isasoum@hotmail.com

 

 

     ADMB* : L’Alternative Démocratique des Musulmans de Belgique est une plate-forme qui regroupe      
     les forces vives de toutes les Composantes de la communauté musulmane de Belgique sans      
     distinction d’ethnie, de genre, ni d’écoles juridiques… L’ADMB a pour vocation de promouvoir     
      un Organe Chef de Culte des Musulmans de Belgique représentatif, démocratique et Indépendant     
      de toute forme d’ingérence.     

 

  

 

Les commentaires sont fermés.