Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/06/2011

Exécutif des musulmans : De Clerck accélère

Un système de scrutin par de grands électeurs serait envisagé

La Dernière Heure, 24 juin 2011

mosquée.jpg“On dirait que le ministre de la Justice précipite les choses” , constate le député Denis Ducarme (MR). Il nous apprenait hier que Stefaan De Clerck (CD&V) avait avancé, mercredi soir, sur la réforme de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB). Une réforme qui sera profonde… Le cabinet du ministre confirme des progrès, mais dit qu’aucune décision n’a encore été prise.

Début avril, De Clerck avait décidé de ne plus prolonger le mandat de l’EMB. Conséquences : il perdait son pouvoir décisionnel et, surtout, une large partie de son financement public. La DH avait estimé le manque à gagner à 200.000 euros sur un total de 450.000 euros. Il était reproché à l’Exécutif un manque de représentativité – la communauté musulmane est très diversifiée en Belgique – et son incapacité à se rénover.

Les choses semblent donc se décanter. Un projet est sur la table. Il consisterait à réduire le nombre d’administrateurs (au CA) de l’EMB : de 15 à 4. Soit un président et trois vice-présidents, chacun étant issu de l’une des tendances fortes de la communauté musulmane.

Autre nouveauté : le mode de scrutin. “Fini le suffrage universel au sein de la communauté” , constate Denis Ducarme. Un système de grands électeurs serait privilégié. Concrètement, les quelque 330 mosquées de Belgique désigneraient 68 grands électeurs (dont 10 seraient cooptés). Ceux-ci devraient alors élire les représentants de l’EMB.

“La représentation musulmane ne se fera plus qu’à travers les mosquées – dont la très grande majorité garde de fortes accointances avec les pays d’origine, comme le Maroc ou la Turquie” , regrette le député MR. “Entre deux tiers et trois quarts des musulmans de Belgique risquent de se retrouver hors circuit. Des universitaires, des femmes, des gens issus du monde associatif… Il y a un réel risque de radicalisation. On est train de porter atteinte au pluralisme.”

Denis Ducarme conclut : “Le projet ne fait même pas l’objet d’un consensus… J’interrogerai le ministre à ce propos à la Chambre”.

A. C.

Les commentaires sont fermés.