Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/05/2009

Autriche – Formation des imams à l’Université de Vienne

Formation - Imam.jpgDès l’automne prochain, les imams et les aumôniers musulmans d’Autriche vont pouvoir retourner sur les bancs de la fac. Le 6 mai dernier, l’université de la ville de Vienne a annoncé le lancement d’un diplôme axé sur les valeurs de la société autrichienne. 

Cette formation, intitulée « Imams en Europe », comprendra des cours sur le système politique et juridique autrichien, notamment les droits fondamentaux, et sur « l’interprétation d’enseignements de l’islam dans un contexte européen ». En outre, ils seront formés au « travail social et (à) la théologie chrétienne ».

Programmé sur deux semestres, le cursus pourra accueillir jusqu’à 30 étudiants, qui auront « impérativement étudié auparavant la théologie musulmane ».

L’annonce de ce diplôme intervient après que la formation des enseignants en religion islamique a été critiquée ces derniers mois. Après plusieurs incidents impliquant des enseignants de religion islamique au début de l’année, la ministre de l’Education Claudia Schmied a donc passé un « pacte » le 2 février dernier avec la Communauté islamique d'Autriche.

Lire la suite

17/05/2009

Parlement européen : l’abattage rituel n’est pas remis en cause

PIC00194.JPGPar Karim GEIRNAERT

Le Parlement européen a voté, le 6 mai 2009,  une série de dispositions relatives à la protection des animaux au moment de l’abattage, sans mettre en cause l’abattage rituel. 

La proposition de la Commission européenne, qui visait à remplacer la directive de 1993 sur la protection des animaux au moment de l’abattage, a été adoptée à la majorité par le Parlement européen, le 6 mai dernier.  Le vote a donnée le résultat suivant :

 

-         367 voix « pour »,

-           97 « contre » et

-         45 « abstentions ».

Les dispositions ayant fait l’objet du vote visent essentiellement la nouvelle règlementation destinée à améliorer le bien-être animal en permettant une application plus uniforme des normes de l’Union européenne.

 

Parlement européen.jpgLe communiqué de presse du 06 mai 2009, insiste principalement sur les thèmes suivants :

Communiqué de presse :

Bien-être animal avant l’abattage : Le PE pour des règles praticables :

1.    Toute souffrance inutile doit être évitée aux animaux, mais dans le respect des libertés religieuses, souligne le Parlement européen, consulté sur le projet de renforcement des règles de bien-être animal au moment de l'abattage adopté ce mercredi en plénière.

 

2.    Etourdissement avant la mise à mort, sauf pour les abattages religieux

3.    Eviter les pratiques douloureuses inutiles

4.    Clarifier les responsabilités, limiter les contraintes administratives

5.    Veiller à la conformité des viandes importées

Lire la suite

10/05/2009

Prolongation du mandat de l'EMB et interpellations du Ministre de la Justice

Chambre des représentants – Commission de la Justice

Mercredi - 22-04-2009

 

Questions  :

 

15 - M. Ben Weyts au ministre de la Justice sur "l'Exécutif des musulmans de Belgique" - (n° 12452)

 

15 - Mme Hilâl Yalçin au ministre de la Justice sur "l'Exécutif des musulmans" (n° 12493)

 

15 - M. Francis Van den Eynde au ministre de la Justice sur "l'exécutif des musulmans" (n° 12529)

 

Réponse :

 

n-va-wil-af-van-marokkaanse-weigering-vlaamse-voornamen_9_165x165.jpg09.01 Ben Weyts (N-VA) Le ministre a répondu à des questions antérieures sur l’Exécutif des musulmans qu’il avait demandé à ce dernier de formuler rapidement des propositions sur son propre fonctionnement. La réorganisation et les élections devaient avoir lieu ensuite.

 

Entre temps, le délai de l’arrêté royal du 9 mai 2008 a expiré le 31 mars. J’ai lu dans un nouvel arrêté publié au Moniteur belge que l’Exécutif a été prolongé et que le nombre de membres a été porté à 17.

 

Quels ont été les résultats de la réflexion à laquelle s’est livré l’Exécutif ? Quelles propositions concrètes ont été formulées ? A-t-il également été question de la régionalisation de l’Exécutif ?

Quelles conclusions a-t-on tirées de tout cela ?

 

 

Vandeneynde2007.jpg09.02 Francis Van den Eynde (Vlaams Belang):

 

L’Exécutif des musulmans n’a jamais vraiment fonctionné et ce n’est pas la faute des musulmans eux-mêmes, - je ne parle pas des malversations commises par certains d’entre eux. Non, le problème, c’est que cet Exécutif est une création typiquement belge. La religion islamique devait se voir attribuer une structure pouvant être subventionnée, à l’instar des autres cultes, mais une telle structure n’est pas conforme aux traditions de l’islam. Donc, on va nécessairement au-devant de gros ennuis si on tente d’imposer ce genre de choses. Des difficultés continueront de surgir tant qu’on ne le reconnaîtra pas.

 

Une prorogation de l’agrément de l’Exécutif vient d’être accordée par arrêté royal. Quand des élections seront-elles organisées ? Pourquoi a-t-il été décidé d’adjoindre subitement un dix-septième membre à l’Exécutif ? En outre, des scrutins séparés sont organisés pour les femmes et pour les hommes. C’est là une énième concession à une culture allergique aux structures. Ne  conviendrait-il de repenser fondamentalement l’ensemble de l’organisation du culte musulman en Belgique et de se demander s’il est bien opportun de subventionner un culte qui est si difficilement structurable ? N’existe-t-il pas dans notre pays d’autres religions qui ont le droit le plus strict d’exister et qui ne sont pourtant pas subventionnées ?

 

Réponses = LIRE LA SUITE

Lire la suite

reconnaissance des mosquées et des imams-interpellation du Ministre da la Justice

Chambre des représentants – Commission justice  - mercredi 29-04-2009

JO.jpg1 Question de M. Jo Vandeurzen au ministre de la Justice sur "l'agrément des mosquées et la nomination des imams" (n° 12742)

Réponse du Ministre de la Justice

01.02 - Stefaan De Clerck, ministre (en néerlandais) : Jusqu’à présent, sept mosquées ont été reconnues en Flandre, cinq à Bruxelles et quarante-trois en Wallonie. La reconnaissance est effectuée par les Régions sur avis des autorités fédérales.

Stefaan.jpgAprès les avis rendus par les autorités judiciaires et par la Sûreté de l’État, un avis sur une éventuelle reconnaissance supplémentaire de seize mosquées en Région flamande a été fourni au ministre Keulen. Treize demandes ont reçu un avis positif et trois un avis négatif....

Lire la suite

A la recherche d'interlocuteurs modérés

L'offensive israélienne dans la bande de Gaza en janvier a eu, en France, une conséquence inattendue. Elle a relancé l'idée, récurrente et controversée, d'une institution non religieuse censée représenter la communauté de culture arabo-musulmane de France.

moussaouipapier.jpgMohammed Moussaoui, Président du CFCM

Ce projet, qui suscite des questions de principe et d'opportunité, amène aussi à s'interroger sur les carences d'une instance "représentative" musulmane, mise en place en 2003 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'intérieur.

 

Au plus fort des tensions communautaires qui se sont manifestées durant la guerre de Gaza, la ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, souhaitant lancer un appel au calme dans les milieux juifs et musulmans, n'a eu d'autre choix que de réunir le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) et le Conseil français du culte musulman (CFCM). Autant la présence du premier pouvait se justifier dans la mesure où les statuts du CRIF prévoient une solidarité explicite avec Israël, autant la convocation du second interroge, et ce, quelle que soit la popularité de la cause palestinienne dans les mosquées. Fallait-il demander à des responsables religieux musulmans une prise de position sur cette question politique ?

 

REPRÉSENTATION LAÏQUE

cfcm et Sarkozi.jpgSans doute pas. D'où l'idée, soutenue par le CRIF et des responsables politiques, y compris dans l'entourage de M. Sarkozy, de créer une représentation laïque, qui aurait entre autres avantages supposés celui de fournir des interlocuteurs officiels plus "modérés" que certains représentants religieux. Car là réside le fond du problème.

Lire la suite