Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/04/2009

L’EMB au goutte-à-goutte…et sous influence turque ?

LVW14_001.JPGDepuis les soupçons de malversations qui ont éclaboussé l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) sous la direction de Coskun Beyazgül et de Kissi Benjelloul, le cabinet de la Justice a repris la main des affaires du culte. Les dépenses de celui-ci sont strictement mesurées et le mandat de l’actuelle équipe, à durée déterminée, expirait le 31 mars.

Il vient d’être reconduit ...

Les Turcs et, dans une moindre mesure, les Marocains souhaiteraient que les futures instances de l’islam de Belgique soient composés de délégués mandatés par les grandes fédérations, dont celles contrôlées par l’islam turc officiel (Diyanet) et par le consulat marocain. Ce serait le retour en force de l’ « islam des ambassades ».


Il vient d’être reconduit jusqu’en mai.

Après les élections régionales se reposera la question de son bilan.

Cet Exécutif de transition avait pour mission de présenter au ministre une proposition de renouvellement des institutions musulmanes. Mais, à l’exception d’une réunion tenue le 24 janvier 2009, ce dossier n’a guère avancé. Parce qu’il est déjà « plié », dans l’esprit de ses protagonistes ? Les Turcs et, dans une moindre mesure, les Marocains souhaiteraient que les futures instances de l’islam de Belgique soient composés de délégués mandatés par les grandes fédérations, dont celles contrôlées par l’islam turc officiel (Diyanet) et par le consulat marocain. Ce serait le retour en force de l’ « islam des ambassades ».

Il n’est pas sûr que le gouvernement raffole de cette formule, pas plus que les musulmans qui cherchent à vivre leur religion dans un cadre belge, sans subir la tutelle de leur pays d’origine.

A propos de culte, les sujets de tension avec la Turquie ne manquent pas.

1.    La Belgique réclame avec insistance la fin d’une anomalie juridique, c’est-à-dire le transfert de la propriété des mosquées de la Diyanet, appartenant toujours à l’Etat turc, vers des ASBL. Ces mosquées constituent une forme originale d’extraterritorialité. 

2.    Depuis deux ans environ, suite à une décision de l’ancienne ministre de la Justice, Laurette Onkelinx (PS), les imams ne reçoivent plus automatiquement leur visa, alors que la Diyanet les relève tous les trois ans pour éviter qu’ils perdent leur caractère « turc ». Dorénavant, tous les imams invités doivent remplir deux conditions : être désignés par le bureau de l’EMB et officier dans une mosquée reconnue par les Régions. Cette disposition renforce le poids théorique d’un Exécutif, en réalité, très faible.

Source :  M.-C.R. -  Le Vif L’Express - semaine du 3 au 9 avril 2009.

==============================================

Précision relative au mandat de l’Exécutif des Musulmans de Belgique

PIC00032.JPGSelon nos sources, le mandat de l’EMB a été  prolongé jusqu’au 31 décembre 2009.

Par ailleurs, pour votre information, ci-après, l’arrêté royal du 20 FEVRIER 2009 relatif à l'attribution d'un subside de 150.000 EUR pour le fonctionnement de l'Exécutif des Musulmans de Belgique.

Karim GEIRNAERT.

-------------------------------------

Arrêté Royal :

ALBERT II, Roi des Belges,
A tous, présents et à venir, Salut.


Vu la loi du 4 mars 1870 sur le temporel des cultes, notamment l'article 19bis, y inséré par la loi du 19 juillet 1974, et modifié par les lois des 17 avril 1985, 18 juillet 1991 et 10 mars 1999;
Vu les lois sur la comptabilité de l'Etat, coordonnées le 17 juillet 1991, notamment les articles 55 à 58;
Vu la loi du 13 janvier 2009 contenant le budget général des dépenses pour l'année budgétaire 2009 notamment le budget Justice, programme 59/2;
Vu l'arrêté royal du 3 mai 1999 portant reconnaissance de l'
<Exécutif> des Musulmans de Belgique, notamment l'article 2;
Vu l'arrêté royal du 27 mars 2008 portant suspension des articles 4 à 9 de l'arrêté royal du 3 mai 1999 portant reconnaissance de l'
<
Exécutif> des Musulmans de Belgique;
Vu l'arrêté royal du 9 mai 2008 portant reconnaissance des membres, titulaires d'un
<
mandat> au sein de l'<Exécutif> des Musulmans de Belgique;
Vu les lois sur le Conseil d'Etat, coordonnées le 12 janvier 1973, notamment l'article 3, §1er, remplacé par la loi du 4 juillet 1989 et modifié par la loi du 4 août 1996;
Vu l'urgence;
Considérant que l'Assemblée générale des Musulmans de Belgique du 13 mars 2008 a désigné de nouveaux membres en vue de constituer un nouvel
<
Exécutif> des Musulmans de Belgique;
Considérant que les membres titulaires d'un
<
mandat> au sein de l'<Exécutif> des Musulmans de Belgique ont été désignés par arrêté royal du 9 mai 2008;
Considérant que les membres titulaires d'un
<
mandat> au sein de l'<Exécutif> des Musulmans de Belgique assurent la continuité en attendant la transition éventuelle vers d'autres structures;
Considérant que l'arrêté royal du 9 mai 2008 sort ses effets pour une durée déterminée dont la prorogation sera évaluée en fonction du dossier;
Considérant que l'arrêté royal du 27 mars 2008 a suspendu les articles 4 à 9 de l'arrêté royal du 3 mai 1999 portant reconnaissance de l'
<
Exécutif> des Musulmans de Belgique et que ces articles visent plus spécifiquement l'attribution d'une subvention à l'organe représentatif du culte <musulman>;
Considérant qu'il est nécessaire d'apporter des solutions rapides au règlement de divers problèmes relatifs au culte islamique, notamment la nomination des imams, des professeurs de religion et des aumôniers et que cela n'est possible qu'en collaboration avec un organe représentatif;
Considérant que, en vue des missions reprises ci-dessus, le financement de l'
<
Exécutif> des Musulmans de Belgique doit être assuré et qu'un règlement ne pourra se réaliser qu'après la reconnaissance des communautés islamiques locales;
Considérant qu'il est donc nécessaire de maintenir un régime transitoire sous forme de subside;
Considérant que le plan financier a été envoyé au ministre de la Justice par le Président de l'
<
Exécutif> des Musulmans de Belgique en date du 23 janvier 2009;
Considérant que les moyens actuellement alloués doivent permettre à l'
<
Exécutif> de pourvoir aux dépenses les plus nécessaires dans le cadre de son fonctionnement;
Considérant que ces moyens seront payés sur un compte bancaire d'une nouvelle ASBL n- 0848 987 189;


Vu l'avis de l'Inspecteur des Finances du 16 février 2009;
Sur la proposition de Notre Ministre de la Justice,
Nous avons arrêté et arrêtons :


Article 1er. Une somme de 150.000 EUR, imputable à charge de l'article 21.33-02 Division 59 - Cultes et Laïcité - du budget du SPF Justice, est allouée à l'
<Exécutif> des Musulmans de Belgique sur l'exercice 2009 :

 

 

- Première tranche . . . . .

135.000 EUR

- Eerste schijf . . . . .

135.000 EUR

- Seconde tranche . . . . .

15.000 EUR

- Tweede schijf . . . . .

15.000 EUR


Source : Moniteur belge

Commentaires

Je voudrai souligner qu'un courrier a été adressé à Monsieur le ministre en date du 15 mars 2009, l'avisant du dysfonctionnement de l'institution, que ni le budget 2009, ni le bilan 2008, n'ont été approuvé par l'AG. Que le groupe Marocain signataire du courrier (12 membres) demandaient audience.



HADJ MARRAKCHI

Membre de l’AG

Écrit par : HADJ MARRAKCHI | 09/04/2009

Les commentaires sont fermés.