Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/02/2009

M. Ameur rencontre la communauté marocaine en Belgique

mohammed-amer.jpgLe ministre chargé de la Communauté marocaine à l'étranger, Mohamed Ameur, a eu, vendredi soir à Bruxelles, une rencontre avec les membres de la communauté marocaine résidant en Belgique.

Au cours de cette réunion, le ministre a passé en revue les étapes d'avancement du plan d'action en faveur des MRE, mettant l'accent sur ses axes prioritaires notamment le champ religieux, l'enseignement et les volets culturel et social.


Le ministre a rappelé, à cet égard, la création par S.M. le Roi du Conseil marocain des ouléma pour l'Europe qui jouera un rôle important dans l'accompagnement et l'encadrement religieux de la communauté marocaine, conformément aux enseignements et valeurs de la religion musulmane et aux préceptes du rite malékite. Il a également rappelé l'intérêt accordé à la gestion du culte musulman et à la formation des imams.



Le ministre a, également, rappelé que le gouvernement envisage de revoir les programmes d'enseignement destinés à la communauté marocaine à l'étranger, soulignant qu'une étude d'évaluation est en cours de réalisation afin d'élaborer un nouveau programme qui répond aux aspirations et attentes des jeunes MRE.



Il a indiqué à cet égard que 47 enseignants seront affectés à l'étranger cette année pour renforcer les 600 cadres déjà sur place.



Soulignant l'importance du volet culturel dans l'intégration de la communauté marocaine dans les pays de résidence et dans le renforcement de l'attachement au pays d'origine, M. Ameur a affirmé que le Maroc envisage d'ouvrir 15 centres culturels dans les villes qui connaissent une forte présence de la communauté marocaine.

 

Il a rappelé que cinq centres seront inaugurés cette année à Bruxelles, Paris, Barcelone, Montréal, et Tripoli, alors que d'autres verront le jour prochainement en Algérie, au Sénégal et dans d'autres pays européens.

Ces centres, a-t-il souligné, permettent d'offrir des espaces où les jeunes peuvent se retrouver et où l'on peut promouvoir le dialogue et les valeurs d'ouverture, de tolérance et du vivre-ensemble.


Une attention particulière sera accordée aux personnes qui vivent dans une situation précaire, notamment les retraités, a affirmé le ministre, soulignant que cette catégorie va bénéficier d'une exonération de 85 pc des taxes douanières sur l'importation des voitures.


Il a également rappelé que l'Etat va prendre en charge les frais de rapatriement des dépouilles au Maroc de personnes ne disposant pas notamment de ressources ou d'assurances, annonçant la création cette année de 15 services sociaux dans les consulats du Maroc à l'étranger.

M. Ameur a également évoqué les mesures qui ont été prises pour permettre aux personnes à revenu limité d'acquérir un logement économique.

Relevant que 60% des doléances reçues par son département de la part des MRE concernent des affaires judiciaires, M. Ameur a indiqué qu'une cellule a été créée au sein de son département, dirigée par un juge pour examiner ces doléances, prodiguer des conseils et orienter les MRE.



Les membres de la communauté marocaine ont, par la suite, exposé au ministre leurs préoccupations et problèmes liés notamment aux formalités administratives, aux questions judiciaires, aux coûts des transferts d'argent vers le Maroc et à l'apprentissage de la langue arabe aux jeunes générations.

Cette rencontre s'est déroulée en présence de Samir Addahre, ambassadeur du Maroc en Belgique et au Luxembourg, Menouar Alem, ambassadeur du Maroc auprès des Communautés européennes, Mohamed Mbarki, directeur général de l'Agence pour la promotion et le développement de l'Oriental et des consuls généraux du Royaume à Bruxelles, Liège et Anvers.

 

  

Source : Le Matin – 14/02/ 2009

 

Les commentaires sont fermés.