Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/02/2009

Lieu de culte à Québec – l’Eglise de scientologie

Scientologie.jpgL'Église de scientologie de Québec souhaite construire une nouvelle église à Québec. Le nouveau complexe d'environ 4 millions de dollars, financé essentiellement par des dons, serait un premier lieu de culte du genre au Canada. L'Église de scientologie compte y enseigner la doctrine de son fondateur, Ron Hubbard, basée sur la puissance de l'esprit de l'homme et la libération de l'âme.


Toutefois, l'établissement de cette église dans un grand complexe d'un quartier populaire irrite l'archevêque de Québec, Marc Ouellet. Le cardinal Ouellet estime que l'Église de scientologie n'est pas une Église, même si elle a été reconnue par l'État québécois comme une corporation religieuse il y a quelques années.

Karine Bélanger, du Bureau des affaires publiques de l'Église de scientologie de Québec, souligne pour sa part que les mariages de l'Église de scientologie sont reconnus par la direction de l'État civil.

Elle espère un jour être reconnue aussi par le gouvernement fédéral et ainsi obtenir des exemptions de taxes et d'impôts.

Des groupes opposés à l'Église de scientologie comptent poursuivre leur mouvement de pression pour la que la scientologie ne soit pas reconnue comme une religion.

Source : Radio Canada - 6 février 2009

-------------------------------------------------------------

Eglise de scientologie : religion ou secte ?

Scientologie 3.jpgUn article d'Alexia Malarmey

Au Québec, l'Église de scientologie est reconnue officiellement en tant que religion.

En effet, la scientologie profite depuis décembre 1993 du statut de corporation religieuse auprès de l'inspecteur général des institutions financières du Québec, puisqu'il s'agit d'une compétence provinciale.

Le Québec lui a reconnu ce statut parce qu'elle répondait aux articles 2 et 5 de la Loi sur les corporations religieuses. Les requérants doivent prouver qu'ils relèvent d'une autorité et qu'ils vont exercer des activités religieuses. Cependant, tout repose sur leur bonne foi, aucun organe ne vérifiant la nature des activités en question.

En tant que corporation religieuse ou d'Église constituée en personne morale, la scientologie bénéficie notamment d'une exonération des taxes foncières de ses immeubles conformément à la Loi sur la fiscalité municipale du Québec.

Et ailleurs...

Le statut de l'Église de scientologie varie d'un pays à l'autre.

En Espagne, la justice a reconnu fin 2007 le statut de religion à l'organisation. Aux États-Unis, la scientologie a le statut d'église depuis 1993.

En France, une telle chose est impossible puisque selon la loi de séparation de l'Église et de l'État de 1905, l'État français ne reconnaît aucune religion. Il garantit la liberté de culte, mais ne se permet pas de définir ce qui est, ou pas, une religion.

En France, les différentes organisations de scientologie ont le statut d'association à but non lucratif. Certaines ont un but cultuel mais elles n'ont pas demandé à bénéficier des avantages définis par la loi de 1905, ce qui impliquerait le contrôle de l'État dans le fonctionnement et les activités de l'association.

La scientologie est toutefois qualifiée de secte dans des rapports parlementaires français de 1995 et 1999.

En Belgique, le parlement l'a classée dans la liste des sectes en 1997. En Allemagne, elle est jugée anticonstitutionnelle depuis 1997. Ces pays la considèrent toutefois comme une organisation sans but lucratif et l'ont exemptée de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

En Grande-Bretagne, les services fiscaux considèrent depuis 2000 l'Église de scientologie comme une organisation sans but lucratif et l'ont exemptée de TVA.

Dans d'autres pays, notamment en Suisse, elle est considérée comme une simple organisation commerciale.

Dans certains pays, l'Église de scientologie a été enregistrée, sans problème, en tant que communauté ou association religieuse suivant les lois en vigueur, notamment en Suède, en Croatie, en Slovénie, en Hongrie, au Portugal, au Venezuela, en Afrique du Sud, au Japon, à Taïwan et dans les Philippines.

L'organisation scientologue a également obtenu le droit de célébrer les mariages dans plusieurs pays, notamment en Afrique du Sud en Australie, en Inde, en Italie, au Mexique, en Nouvelle-Zélande, à Taiwan, en Tanzanie et au Zimbabwe. Elle considère cette prérogative comme une reconnaissance officielle d'un statut de religion à part entière.

Poursuites judiciaires

Au Canada, l'Église de scientologie n'a pas fait l'objet de poursuites depuis plusieurs années.

En France, les deux principales entités de l'Église de scientologie et sept de leurs dirigeants feront face à la justice en 2009 pour « escroquerie en bande organisée et exercice illégal de la pharmacie », une affaire qui remonte à 1998.

L'Église ou ses représentants ont été condamnés à plusieurs reprises au fil des ans dans ce pays.

Ainsi, en 1978, son fondateur Lafayette Ron Hubbard, décédé en 1986, a été condamné par le tribunal de Paris pour escroquerie.

Le 28 juillet 1997, la cour d'appel de Lyon a condamné l'ancien président de la scientologie à Lyon Jean-Jacques Mazier pour homicide involontaire et escroquerie, pour sa responsabilité dans le suicide d'un adepte qui s'était endetté pour payer une cure de « purification ».

En octobre 2007, une vingtaine de membres poursuivis à Paris pour « escroquerie et exercice illégal de la médecine » ont obtenu un non-lieu, au terme de 25 années de procédure.

Source : Radio Canada - 6 février 2009

------------------------------------------

Autres articles sur le même sujet

cardinal_ouellet.jpgScientologie: « Ce n'est pas une Église » - Mgr Ouellet »

 Publié le 05 février 2009 – Cyberpresse

Les commentaires sont fermés.