Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/02/2009

Majorité turque dans la nouvelle assemblée des musulmans en Belgique (23 mars 2005)

BEYAZGUL-KILIC.jpgL’Assemblée générale des musulmans de Belgique, dont les 68 membres ont été élus dimanche dernier, sera largement dominée par des personnes d’origine turque, a annoncé mercredi la commission indépendante chargée d’organiser le scrutin.


Ce bouleversement de la composition de l’organe représentatif des musulmans de Belgique est dû à la forte mobilisation de la communauté turque et à la "lassitude" de nombreux musulmans d’origine marocaine face aux querelles intestines de l’ancienne assemblée, selon les médias belges.

Les candidats turcs ont obtenu 40 élus, contre 20 pour les candidats d’origine marocaine, 6 pour la catégorie "autre appartenance culturelle" (qui inclut notamment les Pakistanais (3 élus), les Albanais, les Africains et les Algériens) et 2 pour les "convertis", a précisé mercredi la commission en dévoilant les résultats officiels.

La nouvelle assemblée comprendra un nombre égal de francophones et de néerlandophones, ainsi que cinq femmes (sur 11 candidates).

Quelque 69.500 musulmans de Belgique s’étaient inscrits à ce deuxième scrutin de l’histoire d’une institution créée en 1998. 43.765 bulletins valables ont été recensés, soit une participation de 63%, a précisé la commission électorale.

Une fois installée, l’Assemblée générale devra proposer à la ministre de la Justice, Laurette Onkelinx, une liste de 17 personnes choisies parmi les 68 élus, qui seront appelées à former l’"Exécutif des musulmans de Belgique", l’interlocuteur officiel des autorités belges en ce qui concerne l’organisation matérielle du culte.

L’Exécutif sortant, dominé par des Bruxellois d’origine marocaine, était entré en conflit avec la ministre de la Justice, qu’il taxait d’ingérence dans l’organisation de l’islam en Belgique, et avait multiplié les recours pour empêcher l’organisation d’élections voulues par le gouvernement et organisées sous l’égide d’une commission désignée par le ministère de la Justice.

Alors que les responsables des mosquées turques, incités par les autorités d’Ankara, ont enregistré de nombreux électeurs dans les semaines qui ont précédés le scrutin, les personnes d’origine marocaine, qui constituent pourtant la communauté musulmane la plus importante de Belgique, étaient incitées, principalement par l’Exécutif sortant, à boycotter celui-ci.

Source : AFP, 23 mars 2005

 

-----------------------

 

Les commentaires sont fermés.